Type de structure
SA
Secteur d’activité
Production et distribution d'électricité, de gaz, de vapeur et d'air conditionné
Nombre de salariés
Grande entreprise
Adresse

22 AV DE WAGRAM

75382 PARIS CEDEX 08
France

Implantations Régionales
Auvergne-Rhône-Alpes
Bourgogne-Franche-Comté
Bretagne
Centre-Val de Loire
Corse
Grand Est
Hauts-de-France
Île-de-France
La Réunion
Martinique
Normandie
Nouvelle-Aquitaine
Occitanie
Pays de la Loire
Provence-Alpes-Côte d'Azur
EDF
Description de l’acteur

Acteur majeur de la transition énergétique, le groupe EDF est un énergéticien intégré, présent sur l’ensemble des métiers : la production, le transport, la distribution, le négoce, la vente d’énergies et les services énergétiques. Leader des énergies bas carbone, le Groupe a développé un mix de production diversifié basé sur l'énergie nucléaire, l’hydraulique, les énergies nouvelles renouvelables et le thermique. Le Groupe participe à la fourniture d’énergies et de services à environ 39,8 millions de clients, dont 29,7 millions en France. Présent sur tous les continents, il se déploie sur de nouvelles géographies en développant des solutions bas carbone dans les pays en croissance, tout en confortant ses positions dans ses pays cœurs en Europe : Royaume-Uni, Italie, Belgique. Le Groupe a réalisé en 2019 un chiffre d’affaires consolidé de 71,3 milliards d’euros. EDF est une entreprise cotée à la Bourse de Paris.

Résumé du plan d'action

Programme ‘Entreprises engagées pour la nature - act4nature France’
Le plan d’action volontaire d’EDF
https://www.edf.fr/groupe-edf/nos-engagements/responsabil...

EDF a construit son programme d’action volontaire en faveur de la biodiversité en croisant trois enjeux : les 5 facteurs de pression identifiés par l’IPBES ; les impacts majeurs de l’entreprise sur les écosystèmes ; le projet de développement stratégique CAP 2030 du Groupe. Ce programme d’action qui devra être réalisé essentiellement d’ici 2022 implique toutes les activités du Groupe en France : production d’électricité sous toutes ses formes (nucléaire, hydraulique, éolien on-shore et off-shore, solaire, biomasse, thermique classique), réseaux de chaleur et éclairage public, à l’exclusion des activités en monopole menées par RTE (transport de l’électricité) et Enedis (distribution de l’électricité), filiales réglementairement en totale indépendance de gestion.
Alors que la prise de conscience de l’entreprise sur les questions de biodiversité, assorties d’actions en continu, date d’il y a plus de cinquante ans, les mesures en réponse aux législations et réglementations en vigueur, tout comme celles déjà mises en place à titre volontaire par le Groupe, ne sont naturellement pas mentionnées dans cet engagement, en cohérence avec les attendus de l’initiative Entreprises engagées pour la nature - act4nature France.

Avec des activités proches ou au cœur d’espaces naturels, EDF est directement concernée par les enjeux de biodiversité. L’objectif du Groupe, affirmé en 2016 par son Président en Assemblée Générale des actionnaires, est de « Lancer une approche positive de la biodiversité : ne pas se limiter à la connaissance ou à la réduction de ses impacts pour avoir un effet positif sur la biodiversité ».
Les décisions d’engagement de l’entreprise, et en particulier celles concernant les nouveaux projets industriels et tertiaires du Groupe, ne pourront se faire sans avoir au préalable examiné en amont les conséquences pour la biodiversité en concertation avec les parties prenantes.

PROGRAMME D’ACTIONS DU GROUPE EDF EN FRANCE

1- Contribuer à réduire les facteurs de pression identifiés par l’IPBES
• Changement d’usage des terres et des mers
EDF prend l’engagement de suivre et à terme de limiter l’imperméabilisation des sols lors de la reconversion de ses anciens sites thermiques continentaux. Le Groupe s’engage aussi à une meilleure préservation de la biodiversité sur ses terrains ou ceux concédés par l’État et va imposer à ce titre des pratiques favorables à la biodiversité dans ses conventions foncières avec des tiers, et mettre en place de plans de gestion environnementale pour la totalité des parcs photovoltaïques présentant un enjeu de biodiversité. Avec des partenaires locaux, EDF réalisera des actions concrètes en faveur de la biodiversité autour de quatre installations nucléaires le long du Rhône.
• Surexploitation des ressources
L’exploitation forestière n’a pas fait l’objet d’une fiche action car le bois utilisé pour les réseaux de chaleur est issu de forêts gérées de façon durable. La filiale Bois Energie France (BEF) de Dalkia qui assure l’approvisionnement en bois est en effet certifiée PEFC en France.
• Changement climatique
Le groupe EDF dispose déjà d’un des mix de production parmi les moins carbonés en Europe et dans le monde (1). Pour atteindre l’objectif de limitation de la température moyenne terrestre à 1,5°C fixé par l’Accord de Paris, le Groupe s’engage à atteindre la neutralité carbone en 2050, et revoit à la hausse ses réductions d’émissions directes de CO2 pour 2030.
• Pollution
EDF s’engage sur deux champs : réduire les pollutions des eaux et des sols en poursuivant son programme de suppression de l’utilisation de produits phytosanitaires sur l’ensemble des sites industriels, hors les zones liées à des questions de sûreté ; et réduire la pollution lumineuse en mettant en place une méthodologie efficace de mesure de l’impact de la lumière artificielle sur la faune.
• Espèces exotiques envahissantes
EDF s’engage à poursuivre ses actions de lutte contre la prolifération des espèces exotiques envahissantes, prioritairement en Corse et dans les territoires ultramarins où elle est présente. L’entreprise s’engage aussi à étendre l’utilisation de semences locales certifiées pour les opérations de végétalisation, renaturation ou restauration dans les territoires où la démarche est mise en place.

2- Améliorer les connaissances en matière de biodiversité et les partager avec la communauté scientifique
La collecte et le traitement de données sont indispensables à une action plus efficace pour la préservation de la biodiversité. EDF s’engage donc sur plusieurs actions en ce domaine : acquisition de données environnementales sur le détroit du Pas-de-Calais dans le cadre de son programme éolien off-shore ; mise à disposition de structures hautes (pylônes, mâts) dont l’entreprise dispose, pour permettre à ses partenaires environnementaux d’y installer des dispositifs de suivi faunistique. EDF s’engage également à partager avec ses partenaires de la communauté scientifique des résultats les études du programme thermie-hydrobiologie, et à coconstruire avec les acteurs de la recherche ses futures actions de R&D sur cette question. Par ailleurs, EDF s’engage à diffuser des outils de connaissance et d'aide à la décision sur les enjeux écologiques d’un site. Enfin, dans le cadre du projet de reconfiguration du barrage de Poutès (Allier) pour restaurer la continuité écologique, EDF s’engage à coconstruire un programme de suivi scientifique post chantier sur cinq ans avec ses partenaires locaux volontaires.

3- Renforcer la sensibilisation du grand public et des salariés aux enjeux de la biodiversité
EDF s’engage à poursuivre, au moins jusqu’en 2022, son partenariat historique avec la Fête de la nature. Ce rendez-vous grand public annuel est un temps fort pour sensibiliser les salariés et le grand public aux grands enjeux de la biodiversité, en particulier à ceux de l’entreprise.
En outre, EDF s’engage à mettre en place un programme de sensibilisation et de formation aux enjeux de la biodiversité, spécifique aux métiers de l’entreprise, pour plus de 1000 salariés.

La mise en œuvre de ce plan d’action, présenté au Comité de Responsabilité d’Entreprise du Conseil d’Administration, sera suivie dans les revues de performance des différentes composantes d’EDF. L’entreprise communiquera annuellement les progrès réalisés sur l’Objectif de Responsabilité d’Entreprise relatif à la biodiversité au travers de ses différentes publications.

Photo
EDF ENGAGEE IMAGE