Type de structure
SA
Secteur d’activité
Activités immobilières
Nombre de salariés
Petite et moyenne entreprise (PME)
Adresse

8 B RUE DE CHATEAUDUN
75009 PARIS 9
France

Implantations Régionales
Auvergne-Rhône-Alpes
Bourgogne-Franche-Comté
Bretagne
Centre-Val de Loire
Corse
Grand Est
Hauts-de-France
Île-de-France
Normandie
Nouvelle-Aquitaine
Occitanie
Pays de la Loire
Provence-Alpes-Côte d'Azur
SOCIETE FORESTIERE DE LA CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS
Description de l’acteur

Acteur de référence de la filière forêt-bois depuis 1966, la Société Forestière construit pour ses clients, en France et à l’international, une gamme innovante et unique de solutions et de services intégrés, nourrie de l’expérience de terrain développée par ses collaborateurs. Filiale agréée par l’AMF du Groupe Caisse des Dépôts, elle gère les actifs forestiers de la majorité des investisseurs institutionnels français, de Groupements Forestiers et de particuliers. Intervenant sur plus de 300 000 hectares, la Société Forestière réunit les compétences et expertises de plus de 170 spécialistes travaillant au plus près du patrimoine de ses clients grâce à son réseau d’agences régionales. Sa gestion durable est certifiée ISO 9001 et ses forêts sont éco-certifiées PEFC. Mobilisée sur des projets de territoires, elle investit dans une sylviculture responsable et engagée, valorisant les externalités et aménités du patrimoine naturel forestier (puits de carbone, régulation de la température et de l’humidité, …) et favorisant les co-bénéfices (biodiversité, paysages, emploi local…).

Résumé du plan d'action

    
Le changement climatique conduit la Société Forestière à réviser en profondeur les modèles de production de la ressource bois et à reconnaitre la biodiversité comme révélateur de résilience et de santé des écosystèmes.
Cette démarche est initiée depuis plusieurs années : la priorité de la Société Forestière est désormais de changer d’échelle en travaillant non seulement à celle des patrimoines et de leurs propriétaires mais aussi à celle de la parcelle forestière.
Cet engagement traduit notre volonté de conduire une sylviculture responsable et innovante avec, pour boussole, le respect du principe de multifonctionnalité des forêts françaises reposant sur la fourniture constamment renouvelée de bois associée au développement de tous les services écosystémiques qu'offre la forêt tout en portant une attention constante aux attentes de l'ensemble des parties prenantes.

Nous avons ainsi élaboré une série d’engagements articulés autour de deux axes :
- Mieux connaitre la biodiversité des patrimoines gérés et faire évoluer nos pratiques afin de réduire au maximum l’empreinte de nos interventions sylvicoles
- Accompagner nos clients vers des choix de pratiques sylvicoles ou d’itinéraires forestiers plus appropriés à la préservation, à la restauration voire à la production de biodiversité.
A cette fin, nous avons construit une offre permettant à nos clients non seulement de mieux connaître la biodiversité de leur patrimoine mais surtout de la piloter. Cette offre leur sera, et c'est l'objet de nos engagements, systématiquement présentée. Un état de lieux initial sera alors établi et une stratégie assortie d'objectifs cibles définie.
Trois engagements transversaux complètent le dispositif :
- Devenir gestionnaire de groupe de l’écocertification FSC d’ici 2023 et proposer cette certification à nos clients propriétaires forestiers
- Former l’ensemble de nos collaborateurs de terrain afin de les sensibiliser aux enjeux de la biodiversité et à la collecte des indicateurs associés
- Impliquer les directeurs de la Société au succès de ces engagements par l’introduction d’une part de la rémunération variable indexée sur l’atteintes des objectifs définis.

Nos actions prioritaires reposent ainsi sur 4 piliers :
1. Promouvoir la première diversité en forêt : la diversité d’essences et de pratiques sylvicoles
2. Mieux connaitre et mesurer la biodiversité des patrimoines grâce à l’inventaire d’indicateurs nous permettant de qualifier la présence de biodiversité en forêt
3. Faire progresser la biodiversité au sein des patrimoines par l’intermédiaire d’aménagement de trames vertes ou bleues, de Paiement pour Services Environnementaux ou de partenaires experts réalisant des programmes spécifiques de protection de la nature ou de restauration de certains habitats
4. Atténuer l’empreinte des travaux sylvicole notamment en minimisant le tassement des sols et en assurant la protection de nids d’espèces prioritaires.

Photo
SOCIETE FORESTIERE ENGAGEE IMAGE